Categories

Archives

Retour au blogue

Une deuxième chance au crédit vous permet d’acquérir un prêt auto… et de retrouver une vie saine.

Beaucoup de gens ont des questions quand à la deuxième chance au crédit pour un prêt auto – qu’est-ce que c’est, comment ça fonctionne et comment elle peut être utile. Lisez ce qui suit, nous répondrons certainement à la plupart de vos questions.

Les dernières années n’ont pas été de tout repos pour le consommateur canadien. Nous avons fait face à une situation économique mondiale précaire. Nous avons vu les indices boursiers monter et descendre. Nous avons pu constater des hausses du taux de chaumage, du coût de la vie, du prix à la pompe, des taux pour des prêts auto. Ces facteurs sont révélateurs de notre situation économique difficile. Beaucoup de gens de la classe moyenne qui se débrouillaient fort bien il y a quelques années ont maintenant de la difficulté à joindre les deux bouts. Malgré ces difficultés, les besoins de se nourrir et de se loger demeurent.

Une deuxième chance au crédit par le billet d’un prêt auto permet à la vie des consommateurs canadiens de continuer, même à travers les épreuves financières. Comment ça fonctionne? Une grande majorité de l’économie canadienne roule grâce au crédit. Il n’y a que quelques années de cela, des prêts permettaient au consommateur de dépenser une plus large part de ce que leur revenu courant le permettait et d’emprunter sur la valeur de leur maison. C’était une pratique facile et courante, la population croyant que leur maison prendrait indéfiniment de la valeur. Les gens consommaient parfois aveuglément pensant que leur revenu continuerait de croître à un rythme effréné. Avec une situation économique mondiale maintenant précaire, les salaires augmentent moins vite et ne suivent pas toujours le coût de la vie. Le marché immobilier a aussi ralenti de façon considérable. Certains consommateurs n’étant plus en mesure de payer leurs dettes se sont vu perdre leur maison et certains leur voiture et ils se sont retrouvés sans le sous.

Mais sans voiture, la plupart des consommateurs canadiens ne peuvent travailler donc s’occuper de leurs proches. Et sans travail, ils ne peuvent s’acheter une voiture. C’est là précisément où des compagnies offrant une deuxième chance au crédit pour un prêt auto se sont manifestés afin d’aider à la population à se remettre sur pieds. Alors que les institutions financières pour les prêts immobiliers à risque se font rares, les institutions financières pour les prêts auto à risque est un marché en pleine émergence.

Ces institutions permettent de donner une deuxième chance aux gens ayant perdu presque tout. Ces institutions de prêt auto prennent une chance avec les consommateurs à risque malgré leur mauvais dossier de crédit. Ceci donne aux consommateurs une chance de se reprendre en main, de rebâtir leur crédit et, par le même temps, de posséder une voiture. Il s’agit là d’un coup de main d’une importance cruciale pour ces personnes qui ne demandent qu’à avoir une 2e chance.

Évidemment, parce que ces organisations de prêts prennent un risque, les taux d’intérêt pour un prêt auto pourraient être un peu plus élevés.

 

Cependant, devant le choix d’un prêt à plus haut taux et pas de prêt du tout, est-ce qu’un choix s’impose vraiment?

Share this: